Chargement...
 

Imprimer

Le jardin en travaux

 

 Un lifting pour la grande rocaille

 

Au cours du temps, la grande rocaille se trouvant au centre du jardin s’est vue envahir par la végétation. En consultant quelques documents d’archives, nous nous sommes aperçus que la roche mère était à l’origine parfaitement visible (photo rocaille1933), ce qui n’est plus le cas aujourd’hui. Nous avons souhaité retrouver cet état initial en décapant une partie de la végétation afin de remettre le grès vosgien à nu.

Image


Au fil des années, une partie des enrochements s’est également affaissée et certains conifères se sont particulièrement développés, obstruant un cheminement. Il a donc été décidé de remonter les blocs rocheux effondrés et de déplacer un des chemins d’accès à la rocaille.

Afin de ménager des emplacements favorables à la culture des plantes alpines, de nouveaux massifs viendront s’intercaler entre les rochers.

  Image Image
 Novembre 2008 : décapage de la végétation  Novembre 2008 : décapage de la végétation

 
Ces travaux ont débuté à l’automne 2008. Les premières plantations devraient pouvoir être effectuées à l’automne 2009.

Des photographies de l’aménagement seront mises en ligne au fur et à mesure de leur réalisation.

Image   Image Image
Remontage des blocs de grès affaissés

 

Image Image Image

 

Mise en place du nouveau chemin d'accès

 

Accédez à plus d'images

 

 Un bassin agrandi et rénové

 

Voir toutes les photos des travaux du bassin

 

Restructuration du massif de bruyère

 

 
 
Restructuration de la zone humide

 

 

Un nouveau portail pour le jardin

 

Réaménagement du Quartier des Fougères

Fin de l'hiver 2014

Pierre Meppiel poursuit inlassablement ses travaux d'amélioration du jardin. Ici la végétation des fougères disposait de moins en moins de substrat. Il a décapé, recouvert le sol de géotextile, délimité des zones avec des blocs de grès et apporté des tonnes de terre. Tous ces éléments ont dû être transportés en brouette depuis le haut du jardin. Un vrai travail de titans pour lequel il a heureusement pu compter sur une aide de la ville de Saverne en la personne de M. Jean-Georges Zink et ponctuellement des jeunes de l'IME d'Ingwiller.

 

 

La terre végétale transportée en brouette est descendue du haut de l'ancienne carrière jusqu'au fond de la fougeraie.

 


Créé par Jean-Marie Weber. Dernière Modification : Lundi 31 mars 2014 16:44:53 par Jean-Marie Weber.